Juin 23 2017

Communiqué de presse : 500 jours de détention illégale du criminologue Christophe NAUDIN

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

500 JOUR

De détention illégale du criminologue

Christophe NAUDIN

 

Télécharger la version PDF

 

 

L’ASCN (Association de Soutien à Christophe Naudin), son président Philippe PESEUX, l’ensemble de ses soutiens, et son avocat dominicain Miguel VALERIO, souhaitent rappeler que le criminologue Français Christophe NAUDIN est détenu arbitrairement depuis 500 jours en République Dominicaine dans des conditions indignes et inacceptables.

 

Ce pays tente de faire passer Christophe NAUDIN pour un grand criminel. Rétablissons la vérité : c’est tout l’inverse, universitaire, dirigeant d’un cabinet de conseil ayant réalisé de très nombreuses missions pour l’Etat, décoré de la Ville de Paris en 2005 pour acte de courage. Il est marié, père de 2 enfants suivant des études supérieures ; par sa détention il aura été absent à de nombreux évènements, c’est irrémédiable.

 

Christophe NAUDIN aura donc passé 500 jours loin des siens pour avoir combattu une injustice manifeste. Estimant 2 Français victimes d’une condamnation sans fondement à 20 ans d’enfermement, il a décidé de leur permettre de se présenter devant les juges français. Cette action honnête et héroïque a de multiples conséquences. Gravement malade, Christophe NAUDIN ne reçoit pas les soins auxquels il a droit.

 

Nous craignons pour sa vie.

 

A l’occasion de cette date anniversaire, le Président de l’ASCN et les soutiens de Christophe NAUDIN attirent l’attention des autorités françaises et du Peuple Français sur les points suivants :

 

  • Christophe NAUDIN a été arrêté illégalement le 4 février 2016 au Caire, en Egypte, à la demande des autorités dominicaines sans mandat d’arrêt international, ni national.
  • Christophe NAUDIN a été illégalement extradé d’Egypte vers la République Dominicaine le 3 mars 2016 sans passer par la France (pour éviter un blocage de l’extradition) et sans respecter les mesures de droit prévues par la Convention de Palerme.

Il s’agit donc d’un enlèvement.

  • La Notice Rouge Interpol – qui justifierait l’arrestation et l’extradition – revendiquée par les autorités dominicaines, n’a jamais existé.
  • Onze irrégularités ont été constatées dans l’arrestation ou l’extradition de Christophe NAUDIN.
    Toutes ont été reconnues par un jugement du Tribunal de Saint-Domingue le 10 mars 2016. Une seule de ces irrégularités aurait dû permettre sa libération immédiate.

Pourtant, il n’en a rien été !

 

A ce titre, soutenu par l’ASCN et ses défenseurs, Christophe a saisi directement et personnellement le président de la République française et sollicité sont intervention rapide pour exiger sa libération sans condition, comme son rapatriement immédiat sur le territoire national.

 

Contact

Philippe Peseux, Président de l’ASCN / +41 79 923 37 91 / president.ascn@gmail.com

Brigitte Cavé, contact ASCN / 06 86 66 62 32Communiqué de presse ASCN FR

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/06/23/communique-de-presse-500-jours-de-detention-illegale-du-criminologue-christophe-naudin/

Juin 13 2017

La lettre du président du 12 juin 2017

Chers amis,
 
Bien que cette dernière quinzaine fût riche en rebondissements, elle ne nous a pas apporté le soulagement escompté.
En effet, le tribunal de Saint Domingue n’a pas avalisé en l’état l’accord concerté entre MM. Valerio et Guzman.
 
A ce stade, nous ignorons où est la volonté de la République dominicaine : épuiser Christophe jusqu’à ce qu’il y abandonne sa santé de façon irréversible et user la patience de ses soutiens, obtenir une conciliation lourde de conséquences qui la satisfasse, ou bien appliquer et respecter stricto sensu les conventions internationales et les lois dominicaines via un procès proche en bonne et due forme.
 
Larry Davis (le compagnon de captivité de Christophe) est rentré près des siens à Houston cette semaine à l’issue d’un procès au cours duquel son acquittement a été prononcé. Il aura tout de même passé 15 mois en captivité pour un délit qu’il n’a pas commis et n’aura pu être aux côtés de sa mère lorsqu’elle décéda. Nous lui adressons nos sincères condoléances et lui souhaitons de tout cœur de retrouver rapidement goût à la vie auprès des êtres qui lui sont chers.
 
Deux informations en demi-teinte sont tombées ces derniers jours :
 
– Monsieur Tarabeux, procureur de la République de Marseille, a rendu son réquisitoire dans le cadre du jugement du réseau français de narcotrafiquants en requérant que les pilotes soient renvoyés devant la cour d’assises alors qu’ils étaient simples témoins assistés. Au moins, l’heure d’un procès approche et la lumière sera faite comme il se doit dans un pays aux institutions solides.
 
– Après avoir été victime d’un grave accident de la route en République dominicaine, condamné à 20 ans d’emprisonnement en première instance puis en appel, M. Castany – le broker du Falcon 50 – va rentrer en France afin de subir une lourde intervention chirurgicale afin d’éviter l’amputation de sa jambe blessée.
 
 
La bonne nouvelle de ce week-end est le retour en France du journaliste Mathias Depardon retenu en Turquie.
Quelle que fût l’interaction de la diplomatie française auprès de ses homologues étrangères, il est réconfortant de constater que lorsque les représentants de la Nation se motivent pour une cause juste l’effort paie toujours.
 
Ce dimanche 18 juin –jour symbolique s’il en est – posera pour Christophe la borne des 500 jours de détention. 500 jours de privation de liberté dans des conditions que nous dénonçons toujours.
Lorsque nos médias daignent consacrer un article sur cette triste affaire, ils semblent très – trop- aptes à relayer la « rocambolesque fuite des pilotes de République dominicaine » (fin de citation). Ils seraient bien avisés de consacrer aussi quelques lignes à la rocambolesque capture de Christophe sur le sol égyptien.
 
Au risque de me répéter, l’ASCN a besoin de vous. Encore et toujours après 500 jours de combat acharné. Le nombre d’adhérents augmente de jour en jour et je remercie les aviateurs de France et d’ailleurs (nous avons des adhérents aux USA, au Royaume Uni) de ne pas oublier un homme qui les a toujours accompagnés.
Vous pouvez véritablement aider Christophe en rejoignant l’ASCN si ce n’est déjà fait et en engageant vos amis à vos côtés.
 
30 EUROS ! L’adhésion à l’ASCN n’est que de 30 € soit l’équivalent de 4 paquets de cigarettes ou de n’importe quel autre de nos petits plaisirs plus ou moins avouables.
 
N’hésitez pas à me contacter.
 
Très cordialement.
 
Le président de l’ASCN
Philippe Peseux
president.ascn@gmail.com
 
#christophenaudin #RD #ascn #MathiasDepardon #Valerio #Guzman #Républiquedominicaine #LarryDavis #Tarabeux #Castany #PhilippePeseux

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/06/13/la-lettre-du-president-du-12-juin-2017/

Juin 12 2017

COMPTE RENDU de VISITE des 10 & 11 JUIN 2017 ( Najayo, Rép Dom ) de Brigitte & Polo Cavé

DÉROULEMENT :

 

Arrivée Standard AF 741 ( Roissy – Punta Cana – Saint-Domingue )  Jeudi soir 8 Juin 2017.

 

Prise de la voiture de location réservée chez Thrifty, un peu long, mais gentil et sans problème.

Arrivée à l’Hotel prévu grâce à l’application gratuite « maps.me »

 

Vendredi 9 Juin :

 

Matinée consacrée aux diverses courses prévues pour Christophe.

 

À 17h, comme prévu, rencontre avec Madame Nicole Domino, chez elle.

Femme exceptionnelle de 89 ans, Conseillère Consulaire (parmi tous ses titres), travaillant auprès du Vice-Consul M. Sobanski (que nous devons rencontrer lundi 12 juin).

Madame Domino est particulièrement humaine et dévouée pour Christophe.

Le but de cette rencontre était de déposer les affaires d’hygiène destinées à Christophe, et d’échanger sur les dernières nouvelles le concernant, ainsi que sur le contexte local.

Echange si appréciable que nous l’avons invitée au restaurant pour le faire durer encore.

 

Samedi 10 Juin :

 

Lever tôt.

* 8h : Arrivée au parking de la prison de Najayo.

Attente. Pas trop de monde.

1er contact avec L, Dominicaine qui est le lien quasi incontournable de tous les visiteurs.

Elle récupèrera ensuite les journaux pour Christophe non acceptés par l’Administration Pénitentiaire, moyennant quelques pesos d’autant plus mérités qu’elle met partout de la vie dans la détresse ambiante.

* 9h : Portes ouvertes, puis attente à nouveau pour accéder au bureau d’admission.

1er rejet pour refus de montres, éventail (35° à l’ombre), lunettes de soleil finalement acceptées car de vue. (Merci Leïdi de nous éviter de refaire la queue …)

Puis 10 à 15 mn de stress : le gardien ne trouve pas l’autorisation de visite.

Palabres, évocation des autorisations de la Directrice, du Vice-Consul et de Mme Domino.

Ouf ! Ça passe.  Donc accès à la fouille (séparée Homme – Femme car jusqu’à l’intime complet).

* 9h40 : On se retrouve derrière pour accéder au réfectoire : accueil cordial de 2 gardiens qui nous conduisent à Christophe qui nous attendait.

Immense salle avec tables et bancs en béton, déjà beaucoup de bruit malgré assez peu de monde ce matin-là. On s’offre le déjeuner ensemble : 4 empanadas (Très grasses et très salées, mais quand même une de plus pour la soirée de Christophe, pour changer du riz-poulet) et des bouteilles d’eau.

* 11h30 : Heure de sortie obligatoire.

Donc déjà presque 2 heures de discussions (cf ci-dessous).

 

* 13h30 : À nouveau dans la queue.

* 14h : Portes ouvertes. Attente. Re-stress car refus de 2ème visite le même jour. … Palabres.

* 14h30 : Après fouilles similaires, on retrouve enfin Christophe jusqu’à 16h

Là, vraiment beaucoup de bruit, réfectoire comble, énormément de jeunes enfants.

Il faut parler très fort, on s’entend à peine, discussion épuisante. Grosse glace très sucrée.

Confirmation que Christophe, comme le matin, est sur le qui-vive.

Dimanche 11 Juin :

Journée très intense et très chargée émotionnellement.

 

Même déroulement initial que la veille.

Mais c’est la journée des … « femmes »    =    … pour les besoins des hommes.

Elles sont au moins 250, toutes couleurs, tous formats, toutes rondeurs.

Curieusement, on passe presque en priorité, peu d’attente.

On passera 7 heures d’affilée (de 9h pétantes à 16h) avec Christophe dans son quartier de Haute Sécurité :

En fait, dans un couloir de 10m x 1m, plafond moitié béton – moitié à ciel ouvert sous barreaux.

Pour l’occasion, Christophe avait loué 2 chaises pour nous.

Nombreuses rencontres très hautes en couleurs de ses co-détenus qui apprécient beaucoup Christophe (presque tous).

 

CONTEXTE DE LA PRISON :

 

  • 1500 Prisonniers à Najayo.
  • 3 Quartiers : Travaux Forcés, Femmes, et Hommes (dont 49 Haute Sécurité, celui de Christophe)
  • Sur les 49, il y a 9 « lettrés », tous les autres étant du niveau CP !
  • Ce pourquoi Christophe a quelque temps essayé d’enseigner Maths et Lecture/écriture (Espagnol).
  • (En RD, 26500 Prisonniers pour 10 Millions d’habitants, presque 3 fois le taux Français)

 

  • Fenêtres sans vitres.
  • Quand il pleut, cellule mouillée partout (affaires trempées si pas sur son lit, y compris la nuit)
  • En RD, il pleut finalement très souvent, et rien ne sèche (taux d’humidité très élevé).

 

  • La saleté est omniprésente, et plus on pénètre vers les cellules, plus c’est sévère.

 

  • SCOOP de l’affaire ODEBRECHT :
  • Les prévenus étant tous de hautes personnalités, d’énormes travaux ont été et sont encore entrepris pour assurer leur grand confort. Dont les groupes électrogènes changés, et les cuisines refaites.
  • Résultat : depuis, moins de coupures d’électricité et bouffe un peu améliorée.
  • Il y a même eu des pâtes au lieu du riz constant …

 

CONDITIONS PHYSIQUE ET MENTALE : 

 

  • Christophe est mieux physiquement : a perdu 25 kg, en a repris quelques-uns
  • ( Bilharziose enfin réglée par sa sœur médecin, puis sucre et gras quotidien …).
  • Un pansement propre (fait par un co-détenu) couvrait sa « tumeur » au-dessus de l’oreille droite.
  • Christophe sent et dit qu’elle grossit.
  • Bras constellés de piqures de bestioles.
  • Sommeil toujours morcelé.
  • Mentalement,
  • Important : Le mode de vie en quartier de Haute Sécurité est un mode de SURVIE !
  • Et les gardiens cultivent la complication pour absolument tout, selon leur humeur du jour.
  • C’est usant. Il faut prendre sur soi constamment. C’est probablement le but.
  • Tout se monnaye (l’eau potable, une chaise, une cuillère, renouveler sa seule paire de chaussures après 500 jours, …)
  • Sa souffrance essentielle :
  • Etre en dehors de TOUS les circuits de décision.
  • Aucune de ses demandes n’a jamais été entendue, acceptée ni effectuée, bien au contraire.
  • Alors, ça y est, totalement dépendant de ça mais ne pouvant strictement rien faire depuis 500 jours, il commence à se résigner.
  • Ses évocations d’avenir, toujours présentes, sont de plus en plus coupées par des :
  • « Enfin, si je rentre un jour !… »
  • Il reste par ailleurs très inquiet pour sa femme Michèle, dont il pense avoir détruit la vie sans pourtant pouvoir regretter ce qu’il a fait.
  • Et bien sûr, une grande inquiétude pour ses deux fils.
  • Par souci d’information.
  • Nous sommes restés le plus factuel possible, bien que pas sortis indemnes de ces 2 jours de visite.

 

 

Brigitte & Polo CAVÉ

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/06/12/compte-rendu-de-visite-des-10-11-juin-2017-najayo-rep-dom-de-brigitte-polo-cave/

Mai 21 2017

La lettre du président du 20 mai 2017

Chers amis,

Suite à l’audience du 27 avril qui n’avait pu se tenir en présence de Madame Kenya Romero présidant la 7e chambre d’instruction, Me Valerio et M. Guzman s’étaient entendus pour exiger de la cour une prochaine audience le 17 mai.

 

Cette audience a bien eu lieu. A noter qu’en l’absence de l’interprète agréée, c’est M. Sobanski, Vice-consul de France à Saint Domingue, qui a aimablement accepté de se déclarer interprète afin d’éviter un nouveau renvoi. Qu’il en soit remercié.

 

A l’issue, Madame la Présidente déclara vouloir examiner la preuve déposée par le Ministère Public avant de prendre une décision qu’elle remet au 25 mai. Rendez-vous est donc pris pour cette semaine.

Pour changer de sujet, je voudrais apporter une précision d’importance. Il nous revient parfois la critique que Christophe aurait des affinités avec le Front National. Je me permets de répondre à sa place et d’affirmer que Christophe n’est encarté à aucun parti politique. Ceci dit, je le connais suffisamment bien pour savoir son inclination vers l’UDI plus qu’un autre mouvement. Je rappelle aussi que ses deux principaux soutiens parlementaires sont M. Cadic sénateur UDI et M. Coronado du mouvement écologiste. Si Christophe sollicita le concours d’un député européen du Front National c’est parce que cette personne avait occupé une fonction officielle en République dominicaine et que sa collaboration pouvait être utile à la réalisation de ses projets. Le seul but à atteindre était que MM. Fauret et Odos puissent se présenter à la justice française en faisant fi de toute considération politique.

 

Seules comptent les bonnes volontés.

 

Le président de l’ASCN

Philippe Peseux

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/05/21/la-lettre-du-president-du-20-mai-2017/

Mai 19 2017

Appel aux dons

Nous ne saurons jamais comment vous remercier à la hauteur de votre engagement pour Christophe.

Notre combat est long, difficile, les embûches quotidiennes et par dessus tout, nous avons un cruel besoin d’argent pour permettre à Christophe son retour en France, à minima.

Globalement, nos besoins financiers se décomposent ainsi :

– règlement du protocole à la République dominicaine : 30.000 $ (soit l’équivalent des frais de justice et de détention engagés par l’Etat dominicain). Pour information, le coût d’entretien d’un détenu est de 1,04$ par jour. Sachant cela, on ne s’étonne plus des conditions de détention.

– honoraires dus à Me Valerio (l’avocat dominicain de Christophe),

– honoraires du cabinet vae-solis,

– frais de voyage des avocats en République dominicaine,

soit environ 70.000 € en comptant les frais divers indispensables à la gestion de notre organisation.

 

Si vous n’êtes pas encore adhérent à l’ASCN, vous pouvez nous rejoindre moyennant une cotisation de 30 € minimum. Toutefois, nous pouvons comprendre que pour certains d’entre nous, 30 € c’est une somme.

Mais vous pouvez aussi aider Christophe pour un engagement moindre : 20, 15, 10, 5 € même sont des dons non négligeables et appréciés. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues et il n’y a pas de petit don.

 

Vous pouvez adresser vos chèques à : ASCN – BP 22 – 03160 BOURBON l’ARCHAMBAULT

Ou effectuer un virement par Paypal : association@soutenir-christophe-naudin.fr

 

Si vous souhaitez plus de détails sur la façon de procéder, vous pouvez me joindre :

president.ascn@gmail.com

 

En vous remerciant chaleureusement pour votre investissement personnel et votre ténacité à ne pas abandonner Christophe.

 

Pour l’ASCN

Le président

Philippe Peseux

 

 

Lien vers les Statuts : Statuts ASCN

Lien vers le formulaire d’adhésion : demande d’adhésion

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/05/19/appel-aux-dons/

Mai 12 2017

Compte-rendu de l’audience du 11 mai 2017

Le 11 mai 2017, la deuxième chambre d’instruction du tribunal de Santo Domingo a tenté d’ouvrir une seconde instance d’accusation contre Christophe, alors que la septième chambre avait conclu à la proposition d’un accord à la demande du ministère public (voir la lettre du président #4 du 10 mai).
Petit problème de coordination judiciaire.
Attente interminable dans une chaleur épouvantable du fait d’une climatisation défaillante, assauts journalistiques repoussés et exiguïté d’une salle d’audience tout juste capable de contenir les professionnels présents.
Aussitôt, Milciades Guzman représentant le Ministère Public et Maitre Miguel Valerio défenseur de Christophe demandent conjointement la suspension de l’audience et le regroupement avec la septième chambre en raison de l’existence éventuelle d’un accord à valider le 17 mai prochain.
Après un petit moment de flottement, la magistrate présidant les débats finit par accepter, précisant que si l’accord n’aboutit pas à la date prévue, elle souhaite avoir tout le monde le 18 mai à 14 heures en son tribunal.
« No problema honorable magistrada », jurent enthousiastes MM. Valerio et Guzman.
Un coup de poker à ne pas rater…
L’image contient peut-être : voiture et plein air

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/05/12/compte-rendu-de-laudience-du-11-mai-2017/

Mai 11 2017

Christophe n’a pas pu voir Franck LIZET : visite refusée !

Le 09 mai 2017

Prenant parti contre la détention illégitime de Christophe NAUDIN en République dominicaine, je me suis rapproché de l’A.S.C.N. afin d’apporter, à ma façon, un réconfort à notre compatriote.

J’ai contacté Vincent Furon via la page Facebook de l’association afin d’obtenir les informations utiles.

Devant me rendre à St Domingue, j’ai décidé que mon séjour du 27 avril au 04 mai pourrait être mis à profit pour visiter Christophe et prendre des ses nouvelles, afin de vous les transmettre… Je suis parti avec quelques journaux et magazines, j’ai copié vos posts de Facebook pour les lui donner… Hélas, tout ne s’est pas passé comme prévu.

Des renseignements pris auprès de Mme NAUDIN et de Vincent FURON, j’ai programmé de me rendre à Najayo le dimanche 30 avril de 10 heures à 15 heures (heures autorisées). De son coté, Christophe ayant été avisé de cette visite avait fait la demande au préalable auprès de son « Supervisor », (surveillant en chef de son quartier) qui avait accepté – en sachant que ces visites du dimanche sont réservées aux femmes et exceptionnellement à certains hommes.

Pour la circonstance, j’avais loué un véhicule de la veille jusqu’au lendemain de la visite.

N’ayant jamais fait ce trajet, Vincent (que je remercie) m’avait fait parvenir des cartes pour me rendre à NAJAYO. Les routes dominicaines n’étant pas celles de France et logeant dans un quartier dans le centre de St Domingue, je suis parti pour ce trajet à 8 heures du matin.

A 9 heures, je loupe la bretelle de sortie NAJAYO, dont le panneau indicateur est caché par la végétation. Je fais demi-tour ; j’arrive à 9h15. De nombreuses femmes attendent déjà sur le côté gauche de l’entrée et très peu d’hommes côté droit. Trois gardiens devant la porte m’arrêtent et me demandent le nom du visité. Ils demandent à voir mon tampon obligatoire pour rentrer : je n’en ai pas ! Ils m’enjoignent de me rendre à l’autre porte située à 100 mètres pour avoir le tampon après vérification de mon identité.

Un gardien portant un pistolet dans la poche de son pantalon (sans étui) vient ouvrir le portillon à un homme qui me précède. Je lui dis que je viens voir Christophe NAUDIN (se prononce Nordine), un Français et que ma visite est programmée. Il me demande de patienter et appelle son « supervisor ». Ce dernier vient après 20 mn, cahier sous le bras et des galons de lieutenant sur les épaulettes. Je réitère l’objet de ma visite en lui présentant ma carte nationale d’identité. Il vérifie son cahier et me dit que mon nom n’est pas inscrit. Je lui demande de vérifier de nouveau. Il me répond que ce n’est pas la peine et que les visites des hommes se font le samedi et non le dimanche. Je lui fais part que cette visite est exceptionnelle par le fait que je viens spécialement de Paris pour voir Christophe. Il s’en retourne me laissant derrière le portillon avec une chaleur avoisinant les 25 à 28°.

Je patiente 30 mn et demande à voir de nouveau le « supervisor » en expliquant que Christophe NAUDIN a fait une demande qui lui a été accordée. Il ne veut rien savoir. Il est déjà 11 heures. Je téléphone au permanent du consulat français. Je reçois comme indication de rappeler mardi 2 mai, qu’il ne peut rien faire en week-end férié. Je tente à nouveau à 11h30 de négocier mon entrée. Mais c’est l’heure du repas et tout le monde se fiche de ma présence. Malgré tout je persiste et interpelle de nouveau le gardien. Je demande à voir le chef hiérarchique du « supervisor ». Il me faut patienter car il déjeune…

A 12 heures, un autre « supervisor » avec des galons de capitaine écoute mes doléances, me dit qu’il va vérifier mais qu’il doit avoir l’accord du directeur de la prison ; il ne devrait pas y avoir de problèmes.

Entretemps, je vois une religieuse sortir, nous discutons, lui dis que je désire entrer pour voir Christophe NAUDIN. Elle appelle le gardien. Celui-ci lui répond que son « supervisor » s’occupe de moi… que je dois patienter…

A 12h20, « le capitaine » vient à ma rencontre et me dit que ma visite est refusée.

J’appelle Michèle NAUDIN pour lui faire part de mon échec. Que je ferais le nécessaire mardi pour voir le M. le Vice-Consul. Que si entretemps elle peut l’appeler ou lui envoyer un mail ce serait bien pour une visite éventuelle mercredi 03 mai.

Le mardi 02 mai à 9 heures j’appelle le Vice-Consul, M. Sobanski. Il me reçoit à 10h30. Je lui fais part des difficultés rencontrées et du refus des autorités pénitentiaires de visiter Christophe. M. Sobanski m’explique qu’une demande de visite faite la veille pour le lendemain n’aboutirait pas en temps et en heure. Par contre il se propose de voir lui-même Christophe en tant que es-qualité le jeudi 04 mai de ma part et de lui remettre le sac que j’ai apporté. Nous en convenons ainsi.

Ma conclusion à titre personnel
Je pense que les autorités dominicaines et notamment pénitentiaires voient d’un mauvais œil le départ de Christophe pour la France, même si ce retour est pour purger le reste de sa condamnation. Les dominicains savent bien que nos conditions de détention sont différentes des leurs…, moins dégradantes.
Je reste déçu que ma mission n’ait pu aboutir.

Franck LIZET

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/05/11/christophe-na-pas-pu-voir-franck-lizet-visite-refusee/

Mai 11 2017

La lettre du président du 10 mai 2017

Chers amis,

Nous nous souvenons de l’audience qui se tint le 27 avril à la 7e chambre d’instruction du tribunal de St Domingue où une magistrate devait homologuer la procédure de procès simplifié conclue entre Christophe et le Ministère Public, audience qui, je le rappelle, tourna court.

Le 2 mai, Christophe fut convoqué manu militari à une nouvelle audience surprise où n’étaient présents ni avocat, ni interprète. Informé dans l’urgence, Me Valerio avait toutefois délégué sur place l’une de ses collaboratrices. Cette entrevue permit au moins de récupérer (enfin) l’acte d’accusation de 52 pages dans lequel la seule « preuve » contre Christophe serait une interview qu’il accorda à Marc-Olivier Fogiel sur RTL en 2015.

La presse dominicaine (diarolibre du 8 mai) rapporte – avec toutes les réserves d’usage – que cette audience met en lumière un autre acte de procédure déposé à l’encontre de Christophe auprès de la 2e chambre d’instruction pour jugement sur le fond :
 » Le représentant du Procureur général de la République porte deux processus pénaux distincts contre le Français qui a aidé deux pilotes compatriotes à fuir le pays après avoir été condamnés… »
 » Le Ministère Public sollicite le 7e Tribunal (…) pour homologuer au moyen d’un jugement pénal abrégé l’accord selon lequel M. Naudin se déclare coupable de trafic illicite de personnes (sic). Dans le même temps, il saisit le 2e Tribunal (…) afin d’obtenir un jugement qui maintienne la mesure de détention de l’inculpé.  » (fin de citation)

Au moins, nous savons maintenant qu’il existe une 7e chambre d’instruction, puis une 2e. Espérons qu’il n’y en a pas encore cinq autres pour aller de 1 à 7…

Contacté par Me Vey, Me Valerio tempère toutefois en précisant que cet acte auprès de la 2e chambre est prévu dans la procédure de procès simplifié qui doit aboutir à l’audience du 17 mai.

Le prochain épisode judiciaire aura lieu demain 11 mai où les deux processus devraient être fusionnés. Me Valerio sera présent et Me Dupond-Moretti a sollicité de Son Excellence Monsieur Gomez, Ambassadeur de France, qu’une personne de l’Ambassade puisse s’y rendre afin de contrôler que la justice dominicaine de remette pas en cause l’accord signé.

Enfin, l’audience prévue du 17 mai – suite logique de celle du 27 avril qui a avorté – a normalement pour but de permettre l’homologation de l’accord qui éteindrait donc les deux procédures visant Christophe. Là aussi, Me Dupond-Moretti sollicite de M. Gomez la présence des services de l’Ambassade afin de constater que les conditions de la tenue de cette audience soient bien remplies de sorte à éviter un énième renvoi.

Le 14 mai, notre Nation aura un nouveau Président de la République. Prenons à nouveau nos plumes et sollicitons de M. Macron sa bienveillance à l’égard de Christophe. Après tout, il ne s’agit que de faire respecter la France.

Franck Lizet a souhaité visiter Christophe le dernier dimanche d’avril. Vous trouverez ci-après le compte-rendu qu’il a eu l’amabilité de rédiger. Je vous laisse apprécier…

Nous avons pu malgré tout avoir quelques nouvelles. Cela fait maintenant 19 jours que les détenus sont privés d’eau courante. Le record de Noël (21 jours) n’est pas encore battu ! Et quand elle est distribuée, l’eau chlorée est rationnée à 750 ml par jour quand les besoins quotidiens d’un adulte sont de 2 à 3 litres.

Christophe va mal. Il est déshydraté, ses médications lui sont toujours distribuées irrégulièrement (en l’absence d’un suivi et d’un traitement adaptés, rien ne peut contrebalancer sa dysthyroïdie) et le régime alimentaire (trop salé, trop sucré) auquel il est soumis depuis 15 mois est inadapté à un hypertendu et/ou diabétique, sans parler des risques d’occlusion intestinale. De plus, Christophe est atteint d’une lésion temporale dégénérescente qui nécessiterait le diagnostic urgent d’un spécialiste et des soins appropriés.

En espérant que ma prochaine lettre aura un ton plus optimiste…

Pour l’ASCN
Le président
Philippe Peseux

Aucun texte alternatif disponible.

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/05/11/la-lettre-du-president-du-10-mai-2017/

Avr 29 2017

La lettre du président du 29 avril 2017

Chers amis,
 
Suite au compromis de jugement abrégé signé le 10 avril entre Christophe et le ministère public dominicain représenté par M. Guzman, la 7e chambre d’instruction du tribunal de Saint Domingue devait entériner cet accord ce 27 avril.
 
La magistrate en intérim présente a finalement décidé de reporter l’audience en raison de l’absence de la juge titulaire et afin de laisser un délai supplémentaire à la traduction des documents de ce dossier, a annoncé à sa sortie de l’audience Me Valerio, l’avocat dominicain de Christophe.
 
Me Valerio et M. Guzman se sont entendus pour exiger de la cour une prochaine audience le 17 mai.
 
Nous ne pouvons que regretter ce délai supplémentaire alors que les parties s’étaient entendues sur une option que ne renient ni la justice dominicaine, ni l’Etat français. Ce report prolonge d’autant les souffrances de Christophe de 10 semaines car nous devons garder à l’esprit qu’une fois le compromis entériné par la cour, une période de carence de 60 jours devra permettre aux deux parties de déposer éventuellement un recours.
 
En attendant, Christophe ne peut que ronger son frein pendant encore 3 semaines.
 
Et dans les conditions de vie qui lui sont appliquées, c’est long, trois semaines ….
 
 
Le président de l’ASCN
Philippe Peseux
#naudin #libération #republiquedominicaine #guzman #jugement

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/04/29/la-lettre-du-president-du-29-avril-2017/

Avr 28 2017

Compte-rendu de l’audience du 27 avril 2017

La 7°chambre d’instruction du tribunal de Saint Domingue a finalement décidé de reporter l’audience destinée à confirmer l’accord dit de « jugement abrégé » signé par Christophe NAUDIN et les représentants de la justice Dominicaine, en raison de l’absence de la Juge titulaire.
Le Ministère Public et la Défense se sont entendus pour exiger de la Magistrate en intérim, une suspension d’audience jusqu’au 17 Mai 2017.

La suite donc dans 3 semaines … Minimum.

#justice #Naudin #RD #audience #saintdomaingue

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

Lien Permanent pour cet article : http://soutenir-christophe-naudin.fr/2017/04/28/compte-rendu-de-laudience-du-27-avril-2017/

Articles plus anciens «

Voir plus d’éléments